Tournai © Confrérie des cinq clochers  Résidence Gaston Baudry, 7, 7534 Barry            Responsable site : Vanstals Dominique contact@confreriedescinqclochers.be Confrérie des cinq clochers Historique Les membres Assemblées Générales Soirées Réalisations Concerts Viennois Spectacles Archives
Michel Boujenah
7 Juin 2014
Merci à nos sponsors
Michel Boujenah dans son nouveau spectacle MA VIE (Autobiographie imaginaire) Raconter ma vraie vie ne me plaisait pas et pourtant c’est à la mode les confessions. Il y a même des gens qui écrivent leur mémoire à 25 ans. Les sportifs, les personnages de la télé réalité. Enfin tout le monde écrit sa vie. Mais raconter une vie que je n’ai pas eue me fascine plus encore. Alors je peux devenir un vrai héros puisque j’invente ma vie et si je l’imagine cette vie que je n’ai pas vécue alors tout est possible. Oui c’est vrai que le jour de ma naissance le soleil brillait comme jamais alors qu’il était 4H du matin. Oui c’est vrai que le matin de ma naissance des oiseaux se sont penchés sur mon berceau. Oui tout est possible quand on invente sa vie. A Tunis là ou je suis né je vivais dans un palais et tout les soirs des femmes magnifiques me donnaient le bain avant de me demander si je voulais bien me coucher. Vous voyez tout est possible (sauf que là c’est la vérité). Je peux rêver et refaire mon parcours je peux faire de moi une personne meilleure. Mais au milieu peut être que je glisserais des évènements véridiques. J’ai eu cette année 60 ans et beaucoup de mes proches me pressaient de faire un » Best off ». Je m’y refuse même si dans ce spectacle je pourrais a ma guise reprendre un extrait d’Albert ou de l’ange gardien ou de tout autre spectacle (hormis les magnifiques que je joue tout les 20 ans). Voilà j’ai toujours pensé qu’il était plus passionnant de rêver sa vie que de la vivre. Je vais le faire mais si tout cela n’était pas entouré de la plus grande dérision possible ce serait horrible. Alors on va rire je ferais tout pour cela, puisque je me demande souvent si j’écrit pour faire rire ou si je fais rire pour écrire. Qu’importe si vous tous vous passez un beau moment rempli d’émotion. A très vite. Votre humble serviteur Michel Boujenah.  
ASBL